< Partager

[Covid 19 – Sanctions sanitaires] 1 million d’euros par jour de retard pour Amazon !

14 avril 2020 | Par

« Au travail pour livrer des huiles essentielles ou des jeux vidéo »…pouvait-on lire chez nos confrères qui faisaient le relai de l’inquiétude des équipes d’Amazon France dans ce contexte de pandémie. Or, une décision vient de tomber.

Selon Sud Commerce, la justice ordonne à Amazon en France de restreindre ses activités aux marchandises essentielles en attendant qu’une enquête soit réalisée sur les risques épidémiques. Sud Commerce, à l’origine de l’assignation devant le tribunal de Nanterre estimait qu’Amazon a «de façon évidente méconnu son obligation de sécurité et de prévention de la santé des salariés».

Réduire à 10% de marchandises essentielles, soit un volume dix à quinze fois inférieur à ce qui est actuellement livré

En outre, l’Union syndicale Solidaires avait réclamé « la fermeture de tous les entrepôts ou au moins une réduction drastique de l’activité d’Amazon, aux 10% de marchandises essentielles, à savoir les produits médicaux, sanitaires et alimentaires […] Ce volume serait de dix à quinze fois inférieur à ce qui est actuellement livré ».

Le communiqué en date du 8 avril de Sud Commerce explique ce positionnement face à « une bombe sanitaire et sociale en train d’exploser aux quatre coins de la France dans une société qui compte plus de 10.000 travailleurs/euses, directs, mais aussi une armée d’intérimaires et de livreurs/euses qui apportent y compris le virus à domicile… » En conséquence, le juge ordonne de limiter, dans les 24 h et sous astreinte d’un million d’euros par jour de retard, l’activité aux marchandises essentielles en attendant les conclusions de l’évaluation sanitaire de l’entreprise !